L’abeille Carpatica

L’histoire des abeilles Carpatica

Abeille Carpatica

La carpatica est un écotype d’Apis mellifera carnica présent dans la région des Carpates. Cette abeille a été décrite comme une race géographique par Foti et al. (1963) et par Barac (1977). Elle a été sélectionnée, elle est largement utilisée par les apiculteurs dans de nombreux pays de l’Est dont l’Ukraine, la République de Moldavie et la Russie; elle est donc bien connue dans le monde apicole.

Les caractéristiques morphologiques et comportementales de la carpatica résultent des conditions pédoclimatiques et mellifères de la région des Carpates.
Le climat de ces régions est un climat continental tempéré caractérisé par des pluies relativement faibles, d’importantes variations de température et des vents forts.

D’un point de vue écologique et taxonomique, on distingue 5 zones apicoles principales:

  • la plaine sud du Danube
  • les collines sous-carpatiques
  • le plateau ouest-transylvanien (y compris Banat)
  • le plateau de la Moldavie
  • le plateau Dobroudja (y compris
  • le delta du Danube)

Caractéristiques de la race d’abeilles Carpatca

D’un point de vue biométrique, cette abeille est caractérisée par:

  • une langue (proboscis) d’une longueur allant de 6,02 mm à 6,64 mm,
  • une longueur d’aile
    antérieure de 9,4 à 9,6 mm
  • un indice cubital de 2,12 à 3,70 et un index tarsien de 54,97 à 58,56

L’abeille carpatica s’est bien adaptée aux conditions pédoclimatiques des Carpates. Son développement printanier est très pré-coce.

  • elles sont douces et facilitent le travail de l’apiculteur
  • hivernent très bien
  • doux producteur de propolis
  • évolution précoce du printemps.
  • Ces abeilles sont particulièrement aptes à ajuster la population des travailleurs à la disponibilité de nectar. Elle repose sur ces ajustements rapides des niveaux de population pour élargir rapidement les populations d’abeilles travailleuses après nectar devient disponible au printemps, et, encore une fois, de réduire rapidement hors production de couvain quand le nectar cesse d’être disponible en quantité.
  • très bonne immunité
  • faible tendance à voler le miel.

Sur le plan comportemental, c’est un écotype très doux, qui tient bien le cadre.
L’apiculteur peut intervenir sans même utiliser de fumée. Cette abeille se caractérise également par la présence de nombreuses colonies anecbaliques. On dit d’une colonie qu’elle est anecbalique lorsqu’elle renouvelle sa reine sans essaimage.
Ainsi, contrairement à beaucoup de carnioliennes, elle est peu essaimeuse.
Elle a tendance à propoliser est faible.

Notre reines Carpatica