L’Abeille Buckfast ou Frère Adam

L’histoire des abeilles Buckfast

Frère Adam

Au début du xxe siècle, en Angleterre, les populations d’abeilles étaient décimées par un acarien microscopique (acarapis woodi). Ce parasite qui envahit les tubes trachéens des abeilles et raccourcit leur vie, a tué des milliers de colonies dans les îles britanniques.

En 1916, seules 16 colonies ont survécu dans l’abbaye de Buckfast. Toutes étaient soit des abeilles italiennes pures soit des hybrides d’abeilles italiennes et d’abeilles noires anglaises.

Le frère Adam s’est inspiré de la survie de ces croisements d’abeilles italiennes et d’abeilles noires. Pour pouvoir contrôler les accouplements, il a commencé à utiliser la vallée isolée de Dartmoor. Sans autres variétés d’abeilles dans l’entourage, Frère Adam put maintenir leur intégrité génétique et développer des traits souhaitables. Le frère Adam a ensuite enquêté sur diverses races d’abeilles mellifères et a effectué de nombreux longs voyages en Europe, en Afrique et au Moyen-Orient, à la recherche de races pures et intéressantes.

Le livre À la recherche des meilleures souches d’abeille raconte ses voyages à la recherche de meilleures souches génétiques. Le Frère Adam a importé ces variétés d’abeilles pour les croiser avec son abeille en développement à Buckfast. Chaque nouvelle souche ou race d’abeille a d’abord été croisée avec l’abeille Buckfast existante. Dans la plupart des cas, les nouvelles qualités souhaitées ont été transmises à la nouvelle génération et la nouvelle combinaison a ensuite été stabilisée grâce à d’autres travaux de sélection. Chaque croisement avec une nouvelle souche a pris environ 10 ans avant que les gènes désirés aient été fixés dans la souche. En plus de 70 ans, le frère Adam a réussi à développer une abeille à miel vigoureuse, saine et féconde qu’il a surnommé l’abeille de Buckfast.

Caractéristiques de la race d’abeille Buckfast

  • la reine des abeilles est rayée, avec un jaune qui tire sur le brun cuir.
  • l’ouvrière est grisonnante, avec une, deux et même trois bandes jaunes.
  • le faux-bourdon est sombre avec deux bandes de couleur bronze.
  • la taille de la reine : variable : de petite à très grande.
  • la langue : mesure 6.3 mm. Elle est excellente pour le butinage de fleurs à corolles profondes.
  • ont une évolution explosive au printemps
  • elles sont extrêmement douces
  • bon hivernage et consommation inférieure à celle des autres races durant cet hivernage
  • elles sont bien adaptées à des zones avec des hivers froids
  • elles ont la plus basse tendance d’essaimage
  • sont hygiéniques (de quoi ne pas tomber malade)
  • elles sont très bonnes moissonneuses
  • reine réduit la pose à l’automne.

Cliquez ici pour voir comment l’accouplement réalisé

Notre reines Buckfast ou Frère Adam