fbpx

6 CHOSES QUE VOUS NE SAVIEZ PAS À PROPOS DES REINES ABEILLES

Seule représentante de sa caste, la reine est le membre le plus illustre de la ruche. Elle n’est pas seulement unique dans la population de la colonie, elle est vitale pour maintenir sa population. Une reine peut pondre jusqu’à 1500 œufs par jour! Bien que la ponte soit son activité principale, la reine a aussi d’autres qualités qui pourraient vous surprendre. Lisez la suite pour en savoir plus sur cette abeille essentielle.

Les Reines ne sont pas les dirigeantes

Il est souvent acquis que les reines gèrent la ruche comme un monarque le ferait, donnant ses ordres aux ouvrières. Bien qu’ayant effectivement une influence sur le comportement des ouvrières, la colonie est en fait plus proche d’un fonctionnement démocratique. La plupart des tâches et fonctions quotidiennes de la ruche sont contrôlées par les phéromones et d’autres signaux chimiques qui semblent se produire instinctivement. Quand une décision consciente est prise, comme le choix du nouveau nid lors d’un essaimage, les ouvrières décident en votant !

Les reines ne s’accouplent qu’une fois dans leur vie

La plupart des insectes ont des vies courtes, mais vous pourriez être surpris de savoir qu’une reine peut vivre de deux à sept ans ! Sa longévité dépend typiquement du nombre de mâles avec lesquelles elle se sera accouplée. Une reine n’accouple qu’une fois dans sa vie et conserve le sperme qu’elle collecte dans un organe spécial à partir duquel elle puise pour pondre ses œufs jusqu’à la fin de sa vie. Les reines s’accouplent dans les airs avec autant de mâles que possible. Ainsi, techniquement, elle a des relations sexuelles plusieurs fois pendant un jour ou deux, mais elle ne s’accouple que pendant cette période unique de sa vie. Une colonie avec une reine bien fécondée va prospérer, mais avec les années la reine pourra être amenée à manquer de matériel génétique. Une fois épuisé, elle ne peut plus s’accoupler de nouveau. Elle est simplement remplacée soit par l’apiculteur soit par les abeilles elles-mêmes. La plupart des reines pondent correctement pendant environ trois ans.

 

Tout les Œufs Non Fécondés Sont Crées Egaux


Les ouvrières remplacent les reines âgées ou dysfonctionnelles en faisant une nouvelle reine à partir d’un œuf de leur vieille reine. Lorsqu’une reine pond un œuf, elle peut pondre soit un œuf non fécondé ou bien un œuf fécondé. Les œufs non fécondés sont destinés à devenir des faux-bourdons (abeilles mâles), mais un œuf fécondé a le potentiel de devenir soit une ouvrière soit une reine. Le destin de l’œuf est déterminé par sa diète alimentaire. Les larves d’ouvrières et les larves de reines sont nourries à la gelée royale pendant les premiers jours. Au quatrième jour, les larves d’ouvrières passent à une diète de miel et pollen tandis que la larve de reine continue d’être nourrie à la gelée royale tout le long de son développement.

Un match à mort royal


Lorsque les ouvrières font une nouvelle reine, elles en produisent souvent plus d’une. Cela augmente leurs chances d’élever une reine viable et forte. Cependant, il ne peut (typiquement) y avoir qu’une seule reine dans la ruche, ainsi quand les nouvelles reines émergent, elles doivent tuer les autres compétitrices. Une reine nouvelle-née va piquer ses rivales non-émergées, les tuant alors qu’elles sont encore dans leurs cellules. Si deux reines émergent en même temps, elles doivent alors se battre à mort.

Les dards apportent la vie & la mort

Le dard d’une ouvrière et d’une reine est en fait un ovipositeur modifié (un organe utilisé à la fois pour pondre et positionner les œufs). Cela signifie que seules les femelles de la ruche (les ouvrières et la reine) sont capables de piquer et d’utiliser ce même appareil pour pondre des œufs, tandis que les mâles ne le peuvent pas. Bien que les ouvrières et les reines pondent des œufs et piquent, elles fonctionnent chacune un peu différemment. Le dard d’une ouvrière est barbelé et quand elles piquent, le dard reste coincé dans la peau de leur victime. Quand l’ouvrière s’éloigne, le dard reste en place et une pompe avec un sac à venin reste accrochée avec. L’ouvrière mourra en quelques minutes des suites de ses blessures, mais elle aura infligé des dégâts maximums à sa cible. A l’opposé, un dard de reine est lisse et peut être utilisé plusieurs fois, mais une reine ne l’utilise exclusivement que pour se battre avec d’autres reines.

Indigestion Royale

Une reine est en permanence suivie par une « cour » d’ouvrières. Celles-ci la nourrisse et la toilette. Elles évacuent aussi ses déchets et en fait digèrent sa nourriture pour elle. Sans l’attention permanente de ses suivantes, une reine mourrait. Elle dépend même d’elles pour digérer sa nourriture. Les reines n’ont pas les mêmes glandes que les ouvrières utilisent pour digérer leur nourriture, ainsi sa nourriture est prédigérée avant de lui être transmise.

Régime spécial pour vol royal

Une reine est entièrement à la merci de ses suivantes pour sa nourriture et à certaines périodes de l’année les ouvrières mettent leur reine au régime ! Au printemps, les grosses colonies se divisent en deux comme moyen de propager l’espèce. Ce processus est appelé l’essaimage. Environ la moitié de la colonie ainsi que la reine, quitte la ruche et part fonder une nouvelle colonie. Les abeilles restantes font une nouvelle reine et perpétue la colonie. L’essaimage est une affaire risquée et requiert des semaines de préparation. Un des challenges est que la reine, qui ne quitte quasiment jamais la ruche, doit voler sur une grande distance afin d’établir une nouvelle maison (en général plus de 300m du site d’origine). Les reines abeilles sont de pauvres voleuses à cause de leur taille et de leur poids, ainsi pour y remédier les ouvrières vont restreindre l’apport alimentaire de leur reine avant l’essaimage. La reine doit perdre 1/3 de son poids normal pour pouvoir être capable de voler!

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous offrir une meilleure expérience de navigation. Si vous continuez à naviguer, vous acceptez notre politique de cookies.